• mars 2015
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Catégories

  • Mes albums récents

    • Album : Rando Oeuilly 16-2-2017
      <b>20170216_162136</b> <br />
    • Album : Rando Reims du 5-2-2017
      <b>DSC02364</b> <br />
    • Album : AG 2016 du Mercredi 11 Janvier 2017
      <b>DSC02308</b> <br />
    • Album : Rando nocturne Faux de Verzy 8-1-2017
      <b>DSC02280</b> <br />
    • Album : Rando Reims du 16-12-2016
      <b>DSC02083</b> <br />
    • Album : Rando Chaumuzy 4-12-2016
      <b>20161204_104105</b> <br />
    • Album : Rando Dizy du 17-11-2016
      <b>DSC00120</b> <br />
    • Album : Rando Hautvillers 6-11-2016
      <b>IMG_3948</b> <br />
  • Archives

  • Auteur:

    martialdhordain

Compte-Rendu de la rando du Jeudi 12 mars 2015 à Mailly-Champagne

Posté par martialdhordain le 13 mars 2015

Circuit « MAILLY-CHAMPAGNE- VERZENAY- VERZY»

 

Météo : Grand SOLEIL

Nous étions 48 présents réunis pour profiter de ce beau temps, auraient bien voulu venir mais retenus par ailleurs 20 personnes

Nous nous sommes répartis en deux groupes :

Les randonneurs (organisateurs : Martial et Yves)   et Les baladeurs (organisatrice Brigitte)

 Compte rendu de la balade des gens heureux

 13h15, ce jeudi 12 mars 2015, le parking de la salle des fêtes de Mailly est noir de monde.

13h30, le gros de la troupe quitte la place d’un pas décidé.

13h 35mn 27s, nous sommes 9 à partir avec un objectif bien précis: mettre au moins 2h pour aller jusqu’au moulin de Verzenay et revenir, soit environ 4907,456m à parcourir en tout.

Nous traversons Mailly, un petit coucou aux écoliers en passant, toujours 30s de gagnées, puis les vignes apparaissent. Nos amis sont au moins 200m devant nous, nous n’essaierons pas de les rattraper. Nous traversons nous aussi, les vignes avec quelques arrêts: à gauche la Chapelle St Lié, en face la cathédrale, la tour de Béru  et des vignes, des vignes et encore des vignes!

Ah, un petit bois. Quelques chemises sont troussées pour satisfaire un besoin bien naturel pendant que, sous nos yeux ébahis, les cimes des arbres dénudés dansent voluptueusement une valse? un tango? dans le bleu immaculé du ciel.

Au niveau de la route, Benoît prend les choses en main: il arrête la circulation et nous traversons en toute sécurité. Le voila, le MOULIN! Nous  le contournons en admirant la superbe vue. Sur la grille, les bannières Mumm et  Pernod Ricard flottent au vent. Nous n’osons  imaginer le résultat du mélange de ces deux breuvages.

Des bancs de bois et de pierre nous tendent leurs assises. Et là, ça papote, ça chuchote, ça complote, ça chicote, ça chipote, ça grignote et bien sûr, ça sirote pendant un bon quart d’heure, face aux vignes et à la ville de Reims.

C’est reparti! Nous dévalons lentement nos 50 mètres de dénivelé en un peu mois d’une heure et retrouvons notre parking  à 15h 50mn 18s. Nous reposons nos mollets mais les langues, elles, ne sont pas fourbues, et continuent, toujours plus vite, leur activité.

Avons-nous atteint notre objectif? A vous de vérifier et de calculer quelle fut notre moyenne horaire, exprimée en mètres par heure avec trois décimales, sans calculette, ça va de soi. Attention, je ramasse les copies à la prochaine rando.

Amitiés à tous

Brigitte

Compte rendu des randonneurs  pour le circuit de 12.6 km

C’est  tout le contraire !

Contraire de quoi ? De la randonnée organisée le 13 juin 2013 !

Je vous ai mis un extrait du compte rendu de l’époque pour que vous puissiez apprécier la différence !

Rien à voir ! Du SOLEIL, rien que du soleil ! Un ciel tout bleu ou presque, juste un petit vent d’Est pour nous rappeler que nous sommes encore en hiver. Eh oui ! Nous ne sommes pas à la fin du printemps comme la dernière fois.

Tout d’abord, nous sommes partis de Mailly (38 randonneurs au départ, 39 à l’arrivée) et non de Verzy et avons tout inversé :

  • Le sens du parcours :

De Mailly nous avons rejoint le célèbre Moulin de Verzenay

Sous le soleil, nous avons pris le temps d’admirer le panorama sans à avoir à supporter les éléments météorologiques défavorables comme en 2013 !

Puis,  nous avons traversé Verzenay, plus tard Verzy et ensuite rejoint le parking des Faux où nous avons fait notre pause. C’est là, que Annette nous retrouve et rejoint le groupe.

  • Dans ce sens, les descentes boueuses et glissantes en 2013 sont devenues des montées tout-à-fait accessibles à nos pieds chevronnés. La seule difficulté entre le bourg  de Verzy et le haut de la côte permettant de rejoindre le parking des Faux (80 m de dénivelé) a été franchie sans sourciller, à peine essoufflés, juste un peu transpirants.
  • Mais aucun chevreuil ou biche n’est accouru pour nous  saluer au passage comme l’autre fois; Pas de moustiques non plus. Ce dont, nous ne nous plaindrons pas. En revanche, les oiseaux étaient bien là pour nous rappeler que le printemps approche !

Après la pause nous avons emprunté le chemin de la Serre tout plat et empierré. Ca, c’est comme la première fois. Après une ligne bien droite qui n’en finissait pas, nous sommes arrivés 4 km plus tard à la hauteur de Mailly que nous pouvions rejoindre de deux façons différentes : un sentier abrupt et glissant ou un chemin  plus romantique et sec qui descendait jusqu’à l’entrée du village.

Le groupe s’est partagé et s’est retrouvé en bas de la côte en même temps !

Nous arrivons à Mailly et retrouvons le groupe des baladeurs arrivé bien avant nous !

On s’était dit en 2013 : A VERZY, reviens-y, reviens-y, mais sans la pluie ! Ce qui a été fait avec bonheur!

Sur la Place Ghislaine et Martial pour le plaisir, nous offrent une collation bien appréciée de tous !

Encore Merci à eux

Yves

 Extrait du compte-rendu de juin 2013

« C’est vrai, il n’est pas faux de dire que la météo tient d’ordinaire une large place dans les conversations !

Mais là, il faut se rendre à l’évidence, ce sera la principale difficulté pour cette randonnée !

Les premiers arrivés sont tout étonnés de se retrouver là : « Ah ! Tu es venu… On se croirait à Ste Menehould  lors de la rencontre avec les Ardennais » !  

Résignés et téméraires les 23 participants enfilent les ponchos ou bien ouvrent les parapluies. Eliane hésite à prendre le départ, mais finalement elle se dit comme les autres : « on est là, alors on y va !»

C’est parti…  et déjà quelques uns demandent si un plan B a été prévu… Eh bien NON !

Nous avançons vers les premiers faux après avoir écouté toutes les infos touristiques sur le sujet. Nous ne nous attardons pas et prenons la descente sur le village de Verzy proprement dit. Oui, c’est vrai il pleut… ça glisse… mais personne ne fait de faux pas, et nous voilà bientôt sur le GR 141 où nous attendent quelques moustiques qui n’hésitent pas à attaquer. 

Tout-à-coup une vraie petite biche traverse le sentier…. Peu farouche, un peu plus haut à travers les branches ruisselantes, elle nous regarde passer, certainement étonnée de voir de vrais gens par ce temps à ne pas mettre un chien dehors. Après,  elle disparaît dans le bois de la Côte des Bergères.

Flic, flac nous continuons évitant les flaques. Nous allons quitter Verzy et avant de pénétrer dans la forêt nous sommes surpris de voir dans un petit enclos une autre biche. Sans un bruit, le groupe s’arrête, observe… La bête ne fait pas un geste.  Bernard a deviné c’est un leurre, peut-être un appeau on ne sait pas, mais ce qui est sûr c’est un faux !

C’est reparti sous la pluie, c’est à la fois beau et étrange un sentier dans la brume….

Un kilomètre plus loin nous arrivons dans les vignes sans arbres bien entendu, pour couper le vent… Je vous laisse deviner la suite. Plus en avant, on devine, entre les gouttes  Verzenay  que nous allons longer pour arriver au Mont Bœuf.

Nous nous arrêtons le temps d’une photo souvenir avec le beau moulin à vent en fond de plan ! Je ne sais pas pourquoi, la photo est pour de vrai sombre, très sombre ; peut-être le fameux contre jour que tout photographe doit éviter. Le flash ne change rien à l’affaire. Stoïques, malgré un fort vent et un regain de vigueur  des nuages qui se lâchent complètement, nous allons jusqu’au pied du moulin qui ne se visite pas. Alors, pas d’abri possible même pour un petit moment. Comme fera remarquer Françoise, un moulin à vent est construit là, où il y a du vent….  Donc, tout est normal.

Claudine de dire MERCI Yves !  « De rien…C’est un plaisir pour moi de rendre service » !

Pas de raccourci possible à cet endroit de notre boucle, nous devons rejoindre Mailly-Champagne. Une courte pause pour se réconforter avant de s’élancer vers la montée qui nous ramènera sur « la vraie montagne de…Reims ».

Les consignes pour ce point géologique délicat sont rappelées. Ne pas quitter le sentier balisé même très abrupt, boueux et très glissant. Sans problème, chacun a surmonté la difficulté et s’est retrouvé en haut de la Côte prêt à affronter les 4 km pour rejoindre en ligne droite, sur un très beau chemin gravillonné, le Mont Sinaï.  

De là, normalement le panorama est superbe. Mais vu le temps….

Nous sommes au sommet de la montagne et pouvons être fiers de notre périple.

Encore quelques centaines de mètres et nous retrouvons nos voitures…

Ça vous a plu !  Ah, c’est vrai, il a plu ! Ça, ce n’est pas faux. »

« A VERZY, reviens-y, reviens-y, mais sans la pluie ! »  

 

bradford |
catchmatt |
football club |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | le football, ma passion
| l'actualité du foot en chro...
| biographiedesjoueurs