• avril 2016
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Catégories

  • Mes albums récents

    • Album : Rando Oeuilly 16-2-2017
      <b>20170216_162136</b> <br />
    • Album : Rando Reims du 5-2-2017
      <b>DSC02364</b> <br />
    • Album : AG 2016 du Mercredi 11 Janvier 2017
      <b>DSC02308</b> <br />
    • Album : Rando nocturne Faux de Verzy 8-1-2017
      <b>DSC02280</b> <br />
    • Album : Rando Reims du 16-12-2016
      <b>DSC02083</b> <br />
    • Album : Rando Chaumuzy 4-12-2016
      <b>20161204_104105</b> <br />
    • Album : Rando Dizy du 17-11-2016
      <b>DSC00120</b> <br />
    • Album : Rando Hautvillers 6-11-2016
      <b>IMG_3948</b> <br />
  • Archives

  • Auteur:

    martialdhordain

Compte Rendu de la Rencontre avec les Ardennais du Jeudi 21 avril 2016

Posté par martialdhordain le 30 avril 2016

Taissy   8h 30,

43 collègues randonneurs ardennais  sont accueillis avec les viennoiseries  et les boissons apportées par la section marnaise

Nous ont rejoints à midi,  Monique et Claude  et Jean-Pierre

52 marnais ont donc participé à cette belle journée !

Tous ceux qui n’ont pas pu venir ( excusés ou non), n’ont pas eu la chance d’effectuer ce merveilleux voyage au cœur du système solaire à partir de 9 heures !

Gilles, le commandant de bord souhaite la bienvenue aux 92 randonneurs de l’espace pour un voyage de 4 500 millions de km !

C’est  à dire la distance du soleil jusqu’à Neptune, la planète la plus éloignée des 8 planètes  du système solair

 Pour ce périple, nous avons utilisé le matériel fourni par Jean-Pierre Martinet membre du club d’astronomie de Dormans.  

 Nous allons en partant du SOLEIL,  à la rencontre des différentes  planètes  et nous poser sur chacune d’entre elles pour les étudier d’un peu plus près !

 Les différentes caractéristiques sont rappelées sur les fiches dactylographiées par Sandrine. Elle vous ont été  envoyées par Gilles.

Nous faisons donc ce voyage  en respectant  les distances qui  les séparent  du Soleil à l’échelle 1/ 1 000 000 000.

A chaque pas de 1m  nous franchissons donc 1million de km. Comme le rappelle Gilles : « on a jamais été aussi vite !!!! »

La première planète sera MERCURE à 50 m du Soleil.  Nous repartons assez vite car il fait bien trop chaud ! A noter au passage que Mercure sera parfaitement alignée entre le soleil et la terre le 9 mai prochain et visible avec un télescope sécurisé. Accès libre au parc du planétarium.

 50m plus loin nous sommes accueillis par VENUS encore plus chaude de jour comme de nuit ! La  VENUS  qui attire tant les bergers !

Les monts de VENUS, ce sera pour une autre fois.

Nous redécollons et à 150m (dans la réalité 150 millions de km) du Soleil, la vigie de notre vaisseau spatial  annonce TERRE, TERRE…

Nous atterrissons ! Quel bonheur de faire un petit tour sur notre belle planète bleue. Nous sommes  à Taissy et allons bientôt partir à Saint-Léonard,  par une  température bien plus agréable pour nous, les humains.

Mais pas trop de temps à perdre, en route pour MARS la planète rouge à 220m donc située à 220 millions de km du Soleil !

Sur place pas de Marsiens ! C’est aussi bien il ne faut pas oublier que Mars dans la mythologie romaine était le Dieu de la guerre…

Nous reprenons notre trajet pour JUPITER, planète gazeuse, à 800 millions de km du Soleil, la plus grosse par sa taille : 1400 fois le volume de la Terre ! A elle seule, elle est aussi grosse que toutes les autres réunies. Elle est nommée ainsi en français d’après le dieu romain, le dieu du ciel et de l’univers, l’équivalent de ZEUS chez les Grecs. Jupiter était visible à l’œil nu depuis Reims  dans le ciel nocturne du 21 avril 2016.

Des planètes formées par des gaz, nous allons continuer de les découvrir en poursuivant vers SATURNE et son fameux anneau. Elle tourne à 1500 millions de km du Soleil, mais il est  possible de l’observer depuis la Terre avec un télescope. C’est la planète la plus légère du système solaire, elle flotterait si on la jetait dans l’eau.

Toujours plus loin, notre vaisseau fictif arrive  sur URANUS à 2800 millions de km du soleil. (La projection à l’échelle sur terre, nous amène au  long du canal de la Marne à l’Aisne sur notre chemin de retour).

Uranus, une  planète géante de glaces. Elle doit son nom à la divinité romaine du ciel Uranus, père de Saturne et grand-père de Jupiter !

Nous terminons notre voyage avec NEPTUNE l’autre géante de glaces. Nous sommes à 4,5 km de notre point de départ soit 4500 millions de km du soleil. Sa teinte bleue comme Uranus serait due à son atmosphère gazeuse.  Avant d’avoir été observée, elle avait été découverte par calcul en 1843 par un anglais et par un français en 1846. Son nom vient  du dieu de la mer.

Notre objectif est atteint chacun d’entre nous remet pied sur terre et va profiter d’un moment de détente au soleil avant de se diriger vers le restaurant où Gilles portera un toast à l’amitié qui lie nos deux groupes de randonnées.

Après avoir dégusté notre festin terrestre aux mets soigneusement cuisinés, nous nous dirigeons vers Reims.

Là, au nouveau planétarium de Reims, nous allons en deux groupes partir cette fois pour un voyage interstellaire !

Il est 14h 30 :

Pendant que le premier groupe constitué de nos amis ardennais assiste à la représentation du ciel du 21 avril 2016 à Reims, les 44 rescapés du « Gazelec Rando Marne »  qui arrivent petit à petit vont  pouvoir compléter leurs connaissances en découvrant l’espace muséographique  du planétarium.

 Dans une atmosphère de clair-obscur, une frise de 40m de long réexplique la Terre et le Système Solaire, la place de l’homme dans le temps et la place du soleil dans l’univers.

L’horloge astronomique de Jean Legros, nous a été très aimablement présentée avec beaucoup de détails par le responsable des lieux.

Le temps passe, la séance de nos amis dure, et se termine avec un supplément de temps très apprécié par ceux-ci.

Ils sont ravis de leur voyage dans l’espace.

Au revoir les amis, bon retour dans les Ardennes.

C’est à notre tour de prendre place bien confortablement sous la coupole !

On va découvrir un ciel qui ressemble à ceci :

Notre voyage va durer environ 1h30 au lieu des 55m annoncées. Merci au conférencier qui n’a pas été avare de son temps.

Ce fut un régal de mieux se rendre compte de l’immensité de l’univers !

Tout d’abord, on se repère : on localise la Grande Ourse(ou grand chariot ou la grande casserole), puis on prolonge de 5 fois la distances des étoiles des roues arrières du chariot pour trouver l’étoile polaire et la petite ourse (ou petit chariot).

Dans le même alignement au-delà de l’étoile polaire, on trouve le W de Cassiopée.

Plus au Sud brille Régulus  de la constellation du Lion.

En prolongeant les trois étoiles formant les chevaux du grand chariot, on arrive sur Arcturus de la constellation du Bouvier etc ….

On a bien pris conscience que nous sommes bien petits sur notre TERRE qui représente 1/100 du Soleil, notre étoile qui elle-même fait partie de la Galaxie VOIE LACTEE qui compte plus de 200 milliards d’étoiles. Notre  galaxie aurait la forme d’une spirale de diamètre d’environ 100 000 années lumière !!!

La Voie lactée, c’est la trainée blanche que l’on peut voir à l’œil nu notamment l’été. Nous ne pouvons voir qu’une partie de la galaxie, car notre système solaire est situé en périphérie de la spirale et il est impossible de l’observer de l’extérieur.

Cependant, on sait qu’elle ressemble à la galaxie Andromède que l’on peut elle, observer.

Pourquoi s’appelle-t-elle voie lactée ? Encore la mythologie !

Le nom de « Voie lactée » est emprunté, par l’intermédiaire du latin via lactea, au grec Galaxías. Cette désignation trouve son origine dans la mythologie grecque :Zeus, désirant rendre Héraclès immortel, lui fit téter le sein de Héra alors endormie. Celle-ci essaye d’arracher Héraclès de son sein, et y parvient en laissant une giclée de lait s’épandre dans le ciel, formant la Voie lactée.

Quel voyage parmi ces galaxies qu’il est impossible de compter.

On estime que l’univers observable compte quelques centaines de milliards de galaxies de masse significative. L’univers dans son ensemble, dont l’extension réelle est inconnue, est susceptible de compter un nombre immensément plus grand de galaxies.

Notre journée va se terminer après ce long voyage.

Journée où nous avons appris notamment que sur Vénus le jour est plus long que l’année, que sur Neptune on prend un an tous les 165 ans, que dans l’hémisphère Sud il n’y a pas d’étoile polaire mais une croix du Sud et que dans cet hémisphère  le soleil est au nord…

La vitesse moyenne de rotation de la terre autour du Soleil est de 106 000 km/h,

Il y a  de quoi nous faire tourner la tête !

Mais restons les pieds sur terre, nous avons passé une superbe journée avec nos amis ardennais.

Merci d’être venus nombreux partager ce moment de convivialité !

 A bientôt.

La prochaine randonnée du 1er mai sera sans nul doute sous  LE SOLEIL !

Publié dans Compte Rendu | Commentaires fermés

12345...7
 

bradford |
catchmatt |
football club |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | le football, ma passion
| l'actualité du foot en chro...
| biographiedesjoueurs